le plus bel endroit du monde est ici

Ma revue lecture du jour est consacrée à un roman espagnol ayant pour titre évocateur: Le plus bel endroit du monde est ici. J'ai effectué ma lecture à partir de la version poche du livre publiée en juin 2014 aux éditions Pocket. Ce roman a été écrit par deux auteurs espagnols, Francesc Miralles et Care Santos. Le premier est connu comme journaliste et romancier spécialisé dans la psychologie et la spiritualité quant à la seconde, elle est spécialisée en littérature jeunesse et affectionne tout particulièrement les genres littéraires tels que la poésie et le conte.

- Résumé -

"Iris a trente six ans et des idées noires plein la tête: ses parents viennent de disparaître dans une tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même a en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d'un café auquel elle n'avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange Le plus  bel endroit du monde est ici éveille sa curiosité. L'intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d'un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel italien porteur d'une promesse: Le bonheur."

- L'histoire -

Le dimanche après-midi est un mauvais moment pour prendre des décisions, c'est pourtant le moment qu'Iris va choisir pour mettre fin à ses jours. Sur un pont, à deux doigts de passer à l'acte, elle est sauvée in extremis par un enfant qui veut lui faire peur en éclatant son ballon de baudruche. Il part en riant avec toute son innocence d'enfant bien loin d'imaginer et de réaliser qu'il vient de sauver la vie à une jeune femme accablée par le chagrin. Car la vie d'Iris n'est pas simple, elle vient de vivre une tragédie, la perte de ses parents. En les perdant, elle a aussi laissé partir son envie de vivre, elle est comme morte à l'intérieur et reste ancrée à cet évènement tragique. Elle n'avance plus et s'engouffre petit à petit dans le passé et le souvenir.

C'est l'éclatement du ballon qui va lui donner un coup de fouet. Es-ce un signe pour reprendre sa vie en main? On pourrait croire qu'il n'y a pas de hasard surtout lorsque l'on apprend que l'enfant au ballon s'appelle Angel ... Un signe des anges peut-être pour indiquer à Iris qu'un ange bienveillant veille sur elle.  Et c'est justement en suivant cet enfant du regard qu'elle découvre cette enseigne étrange, Le plus bel endroit du monde est ici ... (Franchement un café qui porte ce nom vous y entrez forcément ).

Elle choisit de rentrer dans ce café, poussée par la curiosité. C'est un café un peu étrange, loin d'être un lieu conventionnel, il possède six tables aux pouvoirs magiques. Iris va s'y rendre chaque jour pendant une semaine et va faire une rencontre déterminante. Elle va tout d'abord rencontrer le barman, un être quelque peu étrange, aux cheveux gris longs, il se veut magicien, illusionniste, il est là pour la guider sans la priver de son libre-arbitre. Puis elle rencontre Luca, le bel italien, et ne tarde pas à éprouver plus que de l'amitié pour lui. Elle entretient avec lui quelques longues conversations sur la vie et sur le bonheur. Luca lui enseigne notamment l'art du Haiku, petit poème japonais où il s'agit de dire le maximum en un minimum de mots. Luca va lui ouvrir les yeux sur la vie, et lui apprendre que peu importe les épreuves que nous devons traverser, il faut continuer à avancer, et entreprendre chaque chose avec positivité.

- Ce que j'en pense -

Très franchement l'histoire est plutôt fade est plate, il n'y a pas de rebondissement particulier et encore moins de suspens. Mais l'importance de l'histoire se situe ailleurs. A la lecture du roman, on a l'impression que l'on a affaire à un coach de vie, qui sert à notre développement personnel. On se sent proche d'Iris, on s'identifie à son malheur, car on a tous été un jour où l'autre confronté à la perte de proche. Comment faire face ? On réagit tous à notre façon, par rapport à notre expérience, notre vécu, notre façon d'appréhender la vie.

C'est un roman à découvrir qui offre au lecteur les clés nécessaires pour accéder à de bonnes pensées positives et prendre la vie du bon côté. C'est un conte philosophique où l'on suit Iris dans son cheminement personnel, vers la quête d'un bonheur simple qui est tout près d'elle.

- Quelques citations -

Je choisis de conclure ma revue lecture par quelques citations issues du roman, celles qui m'ont particulièrement marqué ...

"D'après les spécialistes, nous élaborons chaque jour environ soixante mille pensées. Positives ou négatives, banales ou profondes, il n'y a pas à les juger: elles sont comparables à des nuages qui passent. Nous sommes responsables de nos actes, pas de nos pensées. C'est pourquoi, lorsqu'une idée t'angoisse, apposes-y l'étiquette "pensée" et laisse-la filer." p.24.

"La vie (...) nous apprend quelque chose sur le bonheur: on ne peut le ressentir dans toute son intensité que lorsqu'on est déjà tombé très bas ou monté très haut, pour la bonne raison qu'il s'agit d'un jeu de contrastes. Ceux qui nagent toujours dans le spectre moyen des émotions ne connaîtront jamais l'essence de la vie. Voilà l'enseignement du puits: il faut parfois toucher le fond pour saisir l'immensité du ciel."p.51.

"Bonnes nouvelles. N'oublie jamais ceci: tout sentiment a son pendant. Se sentir malheureux prouve que l'on est capable de se réjouir. C'est une bonne nouvelle. Quand tu es seul, tu te rends compte à quel point tu serais bien en compagnie de quelqu'un. C'est une bonne nouvelle. Il te faut souffrir pour apprécier le bonheur de n'avoir ma nulle part. C'est une bonne nouvelle. Voilà pourquoi il ne faut jamais craindre la tristesse, ni la solitude, ni la douleur car elle sont la preuve que la joie, l'amour et la sérénité existent. Ce sont de bonnes nouvelles." p.54.

 

Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles et Care Santos, aux éditions Pocket, 187p.