dimanche 16 avril 2017

Pause Lecture: Amelia de Kimberly McCreight.

Amélia

 

La pause lecture du jour est consacrée au tout premier et très réussi roman de Kimberly McCreight, Amelia, un prénom simple qui cache un thriller addictif et passionnant.

           - Résumé -

A New York, Kate élève seule sa fille de quinze ans, Amelia. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. Jusqu'à ce matin d'octobre, où elle reçoit un appel du lycée qui lui demande de venir de toute urgence. Elle ne reverra plus jamais Amelia: celle-ci a sauté du toit de l'établissement.  Rongée par le chagrin, Kate plonge dans le désespoir et l'incompréhension. Pourquoi une adolescente en apparence si épanouie s'est-elle donné la mort? Mais un jour, Kate reçoit un message anonyme qui remet tout en question: " Amelia n'a pas sauté." Obsédée par cette révélation, elle s'immisce dans la vie privée de sa fille et découvre, à travers les réseaux sociaux, les mails et les sms d'Amelia, une réalité terrible, un véritable monde parallèle qu'elle n'aurait jamais pu imaginer.

          - Ce que j'en pense -

Kimberly McCreight développe son histoire à travers deux points de vue, une sorte de thriller à deux voix, sous forme de journal intime.

D'un côté, le discours de Kate, la mère, s'inscrit dans le présent, il nous permet d'assister à l'annonce du décès d'Amélia et à l'enquête qui en résulte. On se retrouve confronté au fil des pages à l'incompréhension de cette mère face au suicide suspect de sa fille. Non satisfaite du travail de la police, kate va se lancer elle-même dans une investigation qui lui permet de faire son deuil et de s'éloigner de ce sentiment de culpabilité qui la ronge. Culpabilité d'une mère bien trop souvent absente et absorbée par son métier.

De l'autre, on retrouve le récit d'Amelia, le témoignage d'une morte profondément ancré dans le passé. Il nous permet de mieux comprendre les derniers jours de la jeune fille. Une fille brillante et intelligente qui par amour va entrer dans une fraternité et se laisser emporter par ces dérives. Le début du cauchemar pour Amelia.

Dès les premières pages on comprend que cette version du suicide est un peu trop "facile". C'est pourtant une solution qui semble convenir à beaucoup de protagonistes, la police en tête de liste. Seule la détermination de Kate va relancer l'enquête. En tant que lecteur on est tenté d'élaborer des théories, de suivre des pistes, de vouloir trouver le coupable avant de connaître le dénouement (petit défi personnel à chaque fois que j'entame un polar) mais c'est sans compter sur l'imagination fertile de l'auteur qui s'amuse à nous perdre un peu plus à chaque page.

Amelia est un thriller à plusieurs visages où de nombreux thèmes sont évoqués: la perte d'un enfant, le deuil d'une mère, le manque et la culpabilité, les dérives du harcèlement scolaire, l'adolescence, l'amitié et ses trahisons, la pression scolaire, l'engrenage des réseaux sociaux et des blogs. Des thèmes actuels qui inscrivent le roman dans l'air du temps. Il dénonce aussi l'adolescence et ses tourments, ce mal être invisible dont les parents, même s'ils en ont fait l'expérience, ignorent le plus souvent l'existence chez leurs enfants.

Auteur: Kimberly McCreight

Editeur: Livre de poche

Genre: thriller

Parution: août 2016

Pages: 570.

ISBN: 9782253095095.

Prix: 8,60€.

Crédit photo couv - The Lady and the Black Cat - Avril 2017.

Posté par MamzelleMarie à 22:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,