jeudi 3 mars 2016

Mes favoris du mois de Février.

Blackbird

Bonjour, Bonjour,

3 mars ?? ... déjà ??!! ... oula ... il est temps de vous parler de mes favoris du mois de février avec comme d'habitude un billet rempli de belles choses qui s'écoutent et qui se regardent, etc.

          |Favoris musique|

On commence en musique avec une sélection de cinq titres qui ont rythmé ma playlist de ce mois de février.

   - Kansas / Carry on Wayward son -

Le titre du grenier du mois, oui parce j'ai toujours quelques tubes collector au fin fond de mon ipod, est un vieux titre de Kansas datant de 1976 ... j'étais même pas née ...je ne pourrais même pas vous dire où j'ai déniché cette petite merveille. Bref cette chanson est un poil rock, vintage, elle est parfaite ...

 

    - Emilie Simon / Dreamland -

Toujours en farfouillant dans mon ipod j'ai retrouvé une playlist spéciale Emilie Simon que j'avais "autrefois" concocté à ma sauce et parmi tout les titres de la chanteuse j'ai refait un gros blocage sur sa chanson Dreamland (extrait de l'album The Big Machine sorti en 2009) notamment la version acoutisque qu'elle a réalisé lors d'un live à la salle Pleyel en 2012 et qui donne une dimension totalement différente à la chanson ... When she goes to Dreamland, nothing bad can happen ...

   - Laleh / Speaking of Truth -

Gros coup de coeur pour le titre de Laleh Speaking of truth, découvert au hasard de mes écoutes sur spotify, je crois. C'est beau, c'est aérien, c'est léger, une chanson qui me donne tout plein de gazouillis dans le coeur ...

    - Incubus / Make out Party -

On continue avec un titre d'Incubus Make Out Party extrait de leur dernier EP Trustfall (Side A) sortie en mai 2015. J'avoue que je connais assez mal ce groupe, je suis restée sur leur magnifique album Morning View (2001) sans vraiment m'intéresser plus que ça au reste de leur discographie ... et comme j'ai eu tort !!! Il est pas trop tard pour se rattraper!!!

   - Susanne Sundfor / White Foxes -

Je termine ma sélection avec un petit ovni musical de la norvégienne Susanne Sundfor avec un titre datant de 2012 White Foxes, titre que j'ai aussi découvert au hasard de mes recherches sur Deezer ou spotify ... je ne sais plus exactement ... C'est beau tout simplement ...

          |Ce que j'ai aimé regarder|

   - Walking Dead / Saison 6 -

La seconde partie de la saison 6 vient juste de reprendre aux "zétazunis", du coup j'ai décidé de me refaire la saison du début histoire de ne rien perdre en route. Pour la petite histoire c'est une série que je suis depuis sa première saison, j'ai donc eu largement le temps de m'attacher aux différents personnages, et dans une série où ton perso préféré a à peu près 90% de chance de mourir à chaque carrefour c'est pas franchement conseillé de ... s'attacher  (avoir son nom au générique n'est plus une garantie d'emploi dans les séries surtout quand tu es entouré de Zombie, où de marcheurs blanc cf Game Of Thrones) ... Du coup je râle, je crie, je pleure, je suis pas contente et c'est principalement ce qui se passe dans cette saison 6. Une saison riche en rebondissements, suspens et en zombies. Fini donc les blabla des saisons 3 et 4, les choses sérieuses reprennent. Notre joyeuse bande de survivants arrive à Alexandria, où visiblement il fait bon vivre à en croire les habitants déjà sur place qui sont mentalement bien loin de l'agitation survivaliste (c'est un peu le pays des bisounours avec le rose bonbon en moins), en gros ils vivent dans une bulle, une utopie mais pensez-vous cela ne va pas durer ... Parce qu'il ne faut pas oublier qu'autour de la clôture de ce merveilleux petit monde doré il y a des zombies qui crèvent la dalle, et des méchants pas très très gentils qui ont juste envie de piller tout ce beau quartier afin de récolter des vivres, des armes et puis tant qu'à faire rallier à leur cause de méchants les gentils naifs et les donner en patûres aux zombies...

   - Mr Selfridge / Saison 1 -

On change totalement d'univers avec une série que j'ai découverte au hasard de mon zapping, sur la chaîne Chérie 25. Mr Selfridge est une série créée d'après l'oeuvre de Lindy Woodhead et qui raconte l'histoire vraie d'Harry Gordon Selfridge, un homme d'affaire londonien du début du XXe siècle, qui ouvre un grand magasin sur Oxford Street dans lequel il va bousculer les conventions du commerce britannique en vendant des produits de luxe, accessoires de mode, parfums, maquillages (tabou pour l'époque), magasin dans lequel va aussi se cotoyer des employés de couches sociales très différentes. Au delà des costumes et des décors somptueux ce qui m'a marqué c'est la prestation remarquable de Jérémy Piven (connu pour son rôle dans la série Entourage) dans le rôle de Mr Selfridge. Il est tout simplement magistral !!

   - Le discours de Léonardo Dicaprio aux Oscars -

Parce qu'il a quand même dû attendre six nominations pour être enfin récompensé, lors de sa remise de prix Léonardo Dicaprio en a profité pour faire passer un message, des plus utile et des plus urgent, un message écologique pour réveiller les consciences ... Respect ...

Ma sélection de favoris s'achève sur ses bonnes paroles, bravo aux petits courageux qui ont lu mon pavé jusqu'au bout. Vous pouvez désormais reprendre une activité normale ... générique de fin et tout et tout ...

Prenez soin de vous,

Tschuss.

@crédits photos: TheLadyandtheBlackCat

 


jeudi 25 février 2016

[Photos] Instants félins #2 - Le bel inconnu du Jeudi ...

03

Bonjour, bonjour,

J'avais envie de partager avec vous ma petite rencontre du jour en quelques photos. Un rayon de soleil et me voilà partie dans le jardin à admirer les premiers bourgeons et les jonquilles en fleurs. Et puis un joli chat roux s'est avancé vers moi. Ce bel inconnu félin s'est laissé prendre au jeu du shooting photo tout en se prélassant sur la première chaise longue s'offrant à lui. Il traîne depuis peu dans le quartier, Monsieur Chat le surveille de sa fenêtre, mais toujours pas de maître à l'horizon ... Un si beau chat ...

01

02

04

05

 

Posté par MamzelleMarie à 21:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 février 2016

La Japan Tours Festival - 2ème édition.

Japan toursfestival

Bonjour, Bonjour,

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous faire un bref récap' de ma "petite" visite dominicale au Japan Tours Festival qui a eu lieu ce week-end (19, 20 et 21 février 2016) au Vinci de Tours. Ma visite concerne principalement les exposants, où j'ai pu faire de très belles découvertes, pas de récap' donc ni des différentes conférences ni des Cosplays (d'ailleurs certains étaient absolument incroyables bravo les filles et les garçons !!).

01

06

Il s'agissait de la deuxième édition du Japan Tours Festival, un des plus grand festival de culture japonaise et Geek de la région centre. Au programme de nombreux ateliers (origami, jeux de société, cuisine asiatique, Ikebana), de nombreux exposants, idéal pour faire le plein de goodies, l'opportunité de rencontrer des personnalités telles que Bob Lennon, le Joueur du Grenier mais aussi des illustrateurs tels que Maliki et Soullion, Thomas Astruc, Bernard Deyriès, etc.

09

12

Les illustrateurs Thomas Astruc (premier plan) et Bernard Deyriès (second plan) en pleine séance de dédicaces.

02

Mon premier coup de coeur concerne le travail de l'artiste Alfinor Kraft qui réalise des bijoux fait main et sur mesure. J'ai craqué pour une de ses très originales bagues "oeil", je l'adore !! vous pouvez le suivre sur son facebook ici.

13

Puis mon second coup de coeur est pour l'illustratrice Jennaris/Nekozumi, qui réalise de sublimes illustrations, j'ai cru comprendre qu'elle travaillait actuellement sur l'élaboration d'un manga. J'ai hâte de voir le résultat final !! Vous pouvez retrouver son travail sur deviant art ici ou la suivre sur instagram .

03

04

05

08

10

Maquettes en papier "papercraft" réalisées par les membres de l'Association Anigetter.

07

Les chouettes rencontres du Japan Tours !!

11

Le Bureau 21 a aussi exposé cette année !!

Un dimanche après-midi comme je les aime, avec de belles rencontres et de discussions avec des auteurs, des illustrateurs et des éditeurs, et beaucoup de goodies ramenés à la maison...

Pour ceux et celles que ça intéresse la prochaine édition aura lieu les 24,25 et 26 février 2017, à vos agendas !!!

Japan Tours Festival (site officiel)

Article de la Nouvelle République ici.

@crédits photos: TheLadyandtheBlackCat

Escale à Toulouse - Episode #3 - Le couvent des Jacobins.

ESCALE A TOULOUSE

Pour ce troisième épisode toulousain je vous emmène faire un tour du côté du Couvent des Jacobins situé en plein centre de Toulouse pas très loin du Capitole. Ce lieu magique, maison-mère de l'Ordre des Dominicains, a été construit vers 1250 et a subit plusieurs phases d'expansions jusqu'en 1341.

13

Cet édifice est composé entièrement de briques rouges, il possède quelques éléments gothiques comme ses hautes fenêtres et ses voûtes complexes, mais derrière son aspect massif et austère se dégage un endroit extrêmement reposant et calme. Nous avons eu la chance de faire notre visite en période creuse du coup nous avions quasiment l'endroit pour nous tous seuls.

12

Le couvent possède un plan assez simple puisqu'il se déploie principalement autour du cloître, avec une église, une chapelle, un réfectoire, et une salle capitulaire. Son clocher octogonal est très haut puisqu'il s'élève à plus de 45 mètres, c'est un exemple type du style gothique méridional (austérité de la construction, ouvertures rares et étroites entre autre).

01

04

06

Le cloître est formé de quatre galeries dont les colonnades sont en marbre gris et les chapiteaux ornés de sculptures végétales.

11

Le réfectoire est une vaste salle qui mesure 17 mètres de hauteur ce qui en fait l'un des plus vastes réfectoires monastiques de l'époque médiévale.

08

09

10

La magnifique Chapelle Saint-Antonin possède un décor entièrement peint (murs et voûtes) qui représente la seconde vision de l'Apocalypse. Malheureusement aujourd'hui une partie de ces peintures a disparu car la Chapelle fut un temps transformée en écurie ce qui a fortement dégradé les murs.

07

Une des gargouilles veille sur notre visite.

02

Enfin l'Eglise est impressionnante et grandiose. Elle mesure 80 mètres de long sur 20 mètres de largeur. Ces colonnades sont considérées comme les plus hautes de l'architecture gothique. L'Eglise abrite depuis 1369 le corps de Saint Thomas d'Aquin auquel elle est consacrée. Cette église a aussi abrité de 1229 à la Révolution Française l'ancienne université de Toulouse.

03

La hauteur de ses voûtes nous donne le vertige, en tant que visiteur on ne peut être qu'impressionné, on se sent vraiment tout petit !!

Le Couvent des Jacobins (site)

Accès: Parvis des Jacobins - entrée par la rue Lakanal

31000 Toulouse

Entrée: 4€ (plein tarif).

 @crédits photos: TheLadyandtheBlackCat

Posté par MamzelleMarie à 13:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 18 février 2016

Point Lecture: Puzzle de Franck Thilliez.

puzzle

Bonjour, Bonjour,

Le point lecture du jour est consacré au thriller de Franck Thilliez intitulé Puzzle. Cet auteur est pour moi une très belle découverte puisque c'est la première fois que je fais connaissance avec son style, avec sa plume. J'ai donc profité des mes cinq longues heures de train reliant Tours à Toulouse pour entamer et finir ma lecture.

          |Résumé|

Ilan et Chloe sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer au jeu ultime, celui dont on ne connaît que le nom: Paranoïa. Le jour venu, ils reçoivent la règle numéro 1: Quoi qu'il arrive, rien de ce que vous allez vivre n'est la réalité. Il s'agit d'un jeu. Suivie, un peu plus tard, de la règle numéro 2: l'un d'entre vous va mourir. Et quand les joueurs trouvent un premier cadavre, jeu et réalité commencent à se confondre. Paranoïa peut alors réellement commencer ...

          |Mon avis|

Au commencement nous avons Lucas Charbon, patient atteint de psychose, enfermé dans un hôpital psychiatrique pour meurtre. Il s'apprête à faire d'étranges révélations à la psychiatre Sandy Cléor sur ce qui l'a conduit dans cet établissement de fou.

Parallèlement nous faisons la connaissance d'Ilan Dedisset, un fan de jeux vidéos et employé travaillant de nuit dans une station service. Il est resté très perturbé par la mort de ses parents et tente de se reconstruire et de reprendre goût à la vie jusqu'à ce que son ancienne petite amie le contacte pour entamer une chasse au trésor du nom de Paranoïa. D'abord hésitant, Ilan finit par accepter de participer à ce jeu hors norme. Tout deux passent les différents tests psychologiques et finissent par faire partie des huit candidats sélectionnés pour le jeu.

Dès lors les huit participants se retrouvent de leur plein gré, enfermés dans un hôpital psychiatrique désaffecté, en pleine montagne et de surcroît en pleine tempête de neige. Ils sont coupés du monde, sous le joug d'un maître de jeu nommé Hadès, un nom et une référence non négligeable qui renvoit directement à l'Enfer de la Divine Comédie de Dante.

C'est un huis-clos qui s'installe où les candidats doivent élucider des énigmes tout en parcourant les longs couloirs de cet hopital au passé trouble. 300 000€ sont en jeu, c'est donc chacun pour soi. Mais le lieu cache ses secrets, son passé, ses cadavres. Ils sont huit au départ mais plus pour longtemps. Les participants disparaissent les uns après les autres et s'il y avait un tueur avec eux ? ou parmi eux ?

Lucas Charbon et Ilan Dedisset seraient-ils liés? par un même passé? par une même histoire ? par un même drame ?

La première partie du livre, avant l'entrée dans le jeu, ne m'a pas parût totalement indispensable (quoique très bien écrite). Mais c'est véritablement au commencement du jeu que j'ai eu cette impression d'immersion totale dans l'histoire comme si j'étais moi-même la neuvième candidate. Durant ma lecture j'ai lutté pour ne pas me laisser embarquer par les fausses pistes, les faux amis, les fausses révélations, mais faut-il encore pouvoir les décrypter. J'avais beau relever les indices, revenir en arrière dans ma lecture, j'ai dû renoncer et me laissé guider par l'auteur.

Car oui l'auteur ne laisse aucun répit à son lecteur, nous sommes totalement immergés et absorbés par l'histoire, comme si on pouvait presque toucher les personnages. Franck Thilliez utilise ce personnage d'Ilan comme un pantin qui nous balade au fil des pages et au fil de l'intrigue. Nous sommes obligés de le suivre, il nous sert de guide, mais peut-on réellement faire confiance à un homme qui est lui-même perdu dans les méandres de ses propres angoisses, parfois sain d'esprit parfois fou.

Si on rajoute à tout cela un décor angoissant, pas franchement cosy mais sombre, sale, froid et glacial. La notion de huis-clos est renforcé par cette neige épaisse qui tombe sans cesse en abondance, ces couloirs sans fin et ses pièces terrifiantes (électrochocs, lobotomie).

Au cours de ma lecture, beaucoup de références cinématographiques me sont revenues en mémoire. Il serait difficile de vous en parler sans prendre le risque de vous spoiler l'intrigue, le dénouement. Car oui cette fin incroyable a laquelle on ne s'attend pas, on l'envisage, on l'imagine tout au long de notre lecture, on essaie aussi d'anticiper la fuite d'Ilan, comment peut-il se sortir de ce cauchemar? Mais c'est sans compter sur l'imagination débordante de l'auteur.

Puzzle est un véritable casse-tête littéraire au scénario complexe. Une fois ma lecture terminée, c'est en fermant mon livre que je me suis surprise à dire "Ah ouais quand même !!"...

Titre: Puzzle

Auteur: Franck Thilliez

Editeur: Fleuve Editions

Publication: octobre 2013

Pages: 430 p.

Prix: 20€90.

Posté par MamzelleMarie à 18:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


dimanche 14 février 2016

Escale à Toulouse - Episode #2 - Exposition "Ceci n'est pas un portrait".

COUV

Pour le deuxième épisode de mon périple toulousain j'ai choisi de vous parler d'une exposition magnifique qui a lieu actuellement au Musée des Augustin de Toulouse et qui a pour titre "Ceci n'est pas un portrait".

Cette expo porte sur la représentation des figures de fantaisies en Europe du XVIe siècle au XVIIIe siècle. Ainsi quatre-vingt tableaux sont exposés, provenant de musées français et européens. Les plus grands peintres de cette période sont représentés comme Van Dyck, Fragonard, Tiepolo et Morland.

J'ai été complètement captivé par cette magnifique exposition dont certains tableaux sont d'une beauté à couper le souffle.

En quoi cette exposition est-elle inédite?

Le visage et la façon d'exprimer les émotions ont toujours été un grand terrain de jeu pour les peintres, une sorte d'exutoire libérateur car ici il ne s'agit pas de portraits contraints par une commande à la gloire d'une personne illustre mais bien de figures de fantaisie où le sujet est représenté au spectateur en gros plan. C'est en ça que ces peintres sont des virtuoses car il réussissent à retranscrire l'expression et l'intention de l'émotion dans toute son objectivité et son honnêteté, ce qui rend le portrait vivant.

C'est le visage dans tous ces états.

Les oeuvres sont réparties en sept thèmes: Jeux de regards, les musiciens, vies intérieures, les dormeurs, Rires et sarcasmes, le laboratoire du visage et l'atelier du costumes.

02

D'après Jean Raoux, Portrait de femme au collier de perles, huile sur toile

(thème Jeux de Regards)

Dans ces portraits les éléments contextuels et narratifs sont relégués au second plan, le personnage lui est bien face à nous, dans toute son attitude, il nous interroge, nous séduit, nous interpelle, nous méprise parfois...

03

Hyacinthe Rigaud, Portrait d'une femme inconnue dite la Menaceuse, huile sur toile, 1708. (Thème Jeux de regards)

04

John Opie, Jeune Mendiant, Huile sur toile. (Thème Jeux de regards).

"L'intensité du regard de ce petit mendiant nous happe. Représenté sur toute la hauteur du tableau, il semble nous barrer la route. Qu'il le veuille ou non, le spectateur est impliqué dans la scène(...)"

Position de la tête, courbe du front, langage du corps, sourire séducteur, grimace, regard perdu ou interrogateur, certains portraits nous poussent à en savoir plus sur la personne représentée. Du regard si proche de nous mais physiquement impossible à saisir.

05

Henry Robert Morland, La jolie Chanteuse de ballades, Huile sur toile. ( Thème Vies intérieures).

06

Ecole de Pietro Antonio Rotari, Dormeuse, Huile sur toile (thème Les dormeurs).

L'innocence de cette petite fille qui dort et que l'on a presque peur de réveiller.

07

D'après Jean-Baptiste Santerre, Jeune fille endormie à la chandelle, Huile sur toile (thème Les dormeurs).

La virtuosité du peintre est d'avoir réussi à peintre la délicate carnation de la peau de cette jeune fille, rendu  à la lumière d'une chandelle.

Ces portraits sont le résultat de recherches libres menées par les peintres autour du corps humain, ce qui fut pour eux l'occasion de déployer toute leur créativité.

08

Christian Seybold, Petite fille blonde, huile sur toile. (thème le laboratoire du visage).

"La petite fille a un air de malice et un arrière-plan sombre renforce le sentiment d'une innocence insaisissable et menacée."

09

Francesco Solimena, Portrait de femme, Huile sur toile (thème l'atelier du costume).

10

Jacques-François Courtin, Jeune femme au corsage bleu, Huile sur toile. (Thème l'atelier du costume).

11

Jean-Baptiste Santerre, La jeune Femme au billet doux, anciennement Mlle Desmares, Huile sur toile. (Thème l'atelier du costume).

Cette exposition est actuellement au Musée des Augustins de Toulouse jusqu'au 28 février 2016. Elle prend place dans l'ancienne église du musée.

Entrée: 8€.

Musée des Augustins

21, rue de Metz

31000 Toulouse.

- Site Officiel -

©crédits Photos TheLadyandtheBlackCat

jeudi 11 février 2016

Escale à Toulouse - Episode #1

cover

16h04: Doum ... Doum ... Doum ... Saint-Pierre-des-Corps, ici, Saint-Pierre-des-Corps... Le TGV en direction de Toulouse Matabiau va entrer en gare ... C'est ainsi que commence le doux refrain des vacances, une bonne petite semaine dans le sud, à Toulouse, la ville à l'accent chantant. La ville rose me tend les bras, bouge pas ma belle j'arrive ...

Au programme de mon séjour: visite de la ville, shopping, détente, photos, en gros pas de prise de tête. Me voilà donc partie à la découverte de la ville, mon reflex sous le bras. Et justement des photos j'en ai fait à tour de bras, je me suis donc dis que j'allais partager toutes ses belles choses avec vous et plutôt que de vous écrire un pavé en une seule fois j'allais plutôt répartir tout ça en plusieurs billets ... (bande de petit(e)s veinard(e)s!!!).

05

Le Capitole qui abrite l'hôtel de ville, l'office de tourisme et le théâtre... Bellissima !!

          |Comment j'ai préparé ma visite ?|

J'avoue j'ai un peu triché j'ai mon guide perso qui habite déjà sur place et c'est pas la première fois que je visite Toulouse, j'ai déjà quelques repères. Cela dit je suis quand même arrivée avec un peu de documentation, à savoir:

   - un bon guide du routard, oui ça fait vraiment touriste mais franchement rien de tel pour visiter une grande ville qu'un bon guide, tout y est: les tarifs des restos, des sites à visiter, les bons plans, les heures d'ouvertures, bref tout un tas de choses indispensables à savoir pour passer un bon séjour;

   - un plan de la ville, parce que oui Toulouse c'est grand ... si si !!

   - un plan du métro, même s'il n'y a que deux lignes, quand tu n'y connais rien à ce genre de transport en commun c'est toujours utile. D'ailleurs au passage j'ai complètement adoré le métro, il est vraiment pratique et stylé !! Je pense, entre autre, à la station de métro des Carmes (ligne B) dont la voûte a été réalisé par Jean-Paul Marcheschi. L'artiste a voulu créer une sorte de voûte céleste composée d'écritures noires et rouges (que l'on peut observer uniquement en s'approchant du mur). Je vous renvoie ici si vous voulez vous rendre compte de ce que ça donne puisque la seule photo que j'ai faite ... je l'ai effacé (mongoliiiitoooo !!)...

06

Au croisement d'une rue on rencontre M. Claude Nougaro une des figures emblématiques de la ville Rose.

07

Il reste encore quelques traces du Wops Festival (Festival d'art dans la ville) qui a eu lieu à Toulouse en octobre 2015. Ici une fresque originale (et tellement magnifique) située rue Sainte Ursule, réalisée par les artistes Amandine Urruty et Nicolas Barrome.

           |Bon Plan|

Pour visiter la ville sans vous ruiner l'office de tourisme propose un "Pass Tourisme" qui regroupe trois formules différentes (un, deux ou trois jours). Ce pass permet un accès libre ou à tarifs réduits à plusieurs sites touristiques, un accès illimité (selon la formule que vous avez choisi) à tous les transports du groupement Tisséo (métro, bus, tram) ce qui est très pratique puisqu'il est difficile de garer sa voiture en centre-ville et c'est sans parler des parkings qui coûtent un bras !! Je ne sais pas si cette offre est valable toute l'année mais si vous faites un passage éclair à Toulouse pensez-y.

Pour plus de renseignements ou pour réserver votre Pass rendez-vous ici.

02

Près du port de la Daurade, là où coule la Garonne

          |Mes adresses Fétiches|

Durant mon shopping, mes visites et que sais-je encore j'ai découvert tout un tas de petites adresses bien sympathiques ...

   - Le SushiYaki - Restaurant Japonais - 9, rue Sainte Ursule.

Petit resto japonais situé rue Sainte Ursule qui propose Sushi, Yakitori (brochettes de poisson ou de viande cuites sur un grill) et Teppanyaki (cuisson des aliments sur une plaque chauffante bien spécifique). Les plats sont réalisés sous les yeux des clients, le poisson est exquis et d'une fraîcheur garantie, le personnel est au petit soin pour sa clientèle et leur soupe miso est juste à tomber !! Les prix sont abordables, pour un menu (entrée+plat) comptez entre 11 et 13€.

04

Mon plat de sushis, saumon à la citronnelle, sushi de thon rouge, thon blanc et saumon.

   - La librairie l'Ombre Blanche - 50, rue Léon Gambetta (à proximité du Capitole).

Pour les amoureux de littérature c'est le passage obligé et indispensable. On y retrouve tous les genres littéraires et un vaste choix d'ouvrages nous est proposé. J'adore y chiner mes prochaines lectures. La librairie propose également un site de vente en ligne que vous pouvez retrouver ici.

   - Imagin'ères, la librairie des produits dérivés - 17, rue Sainte Ursule.

Il s'agit ici d'une librairie particulière, une sorte de deux boutiques en une, qui propose d'un côté les produits dérivés et de l'autre des ouvrages. Cette librairie s'adresse à un public spécifique. Si tu es fan de mangas, séries TV, films de SF ou de fantasy et de littérature du même genre alors cette librairie est faite pour toi. Et inutile de préciser que j'ai du lutter contre moi-même pour ne pas me ruiner en figurines pop-vinyle (qu'accessoirement je collectionne) parce qu'ils les ont ... toutes!!! Pour vous faire une idée ils ont un site en ligne avec tous les produits qu'ils proposent en magasin (si c'est pas formidable !!) et c'est par ici.

   - Le Paradis Gourmand - 45, rue des Tourneurs.

C'est en cherchant quelques douceurs à rapporter à la maison, plus précisément des spécialités locales (à la violette de préférence) que j'ai découvert cette magnifique confiserie à l'ancienne qu'est le Paradis Gourmand, le moins que l'on puisse dire c'est que la boutique porte bien son nom. Sucettes Pierrot Gourmand, sucre d'orge, nougat, praline, chocolat, bonbons en tous genre, c'est un régal pour les yeux comme pour les papilles ... La boutique propose également de multiples bonbons et confitures à la violette ... Vous pouvez consulter leur site ici.

10

Les beaux immeubles du centre-ville

Ce premier "épisode" s'achève donc ici, j'espère que cela vous a plu ou du moins que ça vous sera utile si jamais vous passez par la Ville Rose. En attendant je vous prépare mon prochain billet toulousain pour dans quelques jours.

Tchuss ....

 @crédits photos: TheLadyandtheBlackCat

samedi 30 janvier 2016

Point lecture: Check Point de Jean-Christophe Rufin.

check point

Mon premier point de lecture de l'année est consacré au dernier roman de Jean-Christophe Rufin, un roman sur lequel je "louchais" depuis un moment et que j'ai eu un mal de chien à finir, pas à cause de la qualité du livre, mais par manque de temps. Je l'ai désormais terminé et j'ai plutôt apprécié ma lecture je m'en vais donc vous débriefer tout ça !!

          |Résumé|

Maud, vingt et un an, cache sa beauté et ses idéaux derrière de vilaines lunettes. Elle s'engage dans une ONG et se retrouve au volant d'un quinze tonnes sur les routes de la Bosnie en guerre. Les quatre hommes qui l'accompagnent dans ce convoi sont bien différents de l'image habituelle des volontaires humanitaires.

Dans ce quotidien de machisme, Maud réussira malgré tout à se placer au centre du jeu. Un à un, ses compagnons vont lui révéler les blessures secrètes de leur existence. Et la véritable nature de leur chargement.

          |Mon avis|

Au centre de cette histoire, une protagoniste importante, une jeune fille, Maud, mal dans sa peau, et qui pour trouver un sens à sa vie se lance dans l'humanitaire. Elle participe à un convoi, de deux camions, chargé de distribuer denrées alimentaires et médicaments à la population isolée par la guerre, en pleine Bosnie centrale, en 1995 ... Sa féminité semble se résumer uniquement à son prénom, elle fait tout pour que les hommes ne la remarque pas. Cheveux courts, grosses lunettes, vêtements larges, elle veut se protéger pour ne pas affronter le regard des hommes. C'est pourtant sa féminité, sa douceur et sa naïveté qui va complètement contraster avec les quatre garçons qui vont l'accompagner durant cette aventure. Elle va en effet se retrouver face à un véritable combat de coq, la tension est palpable au quotidien, les quatre hommes ne s'entendent et ne se supportent pas, en compétition continue, ils vont même jusqu'à se battre entre eux, alors qu'ils sont déjà en zone de combat.

Le livre est constitué de plusieurs parties. J'avoue m'être un peu ennuyée durant la première. La mise en place est un peu longue. On fait connaissance avec les quatre hommes, leur psychologie et leurs motivations à être présents sur cette zone de guerre, tout cela par l'intermédiaire des confessions qu'ils font à Maud. On apprend aussi le quotidien et les angoisses que connaissent les volontaires sur le terrain. L'angoisse d'être tué, l'angoisse à l'approche des fameux "check point", ces points de contrôles tenus désormais par des milices armées jusqu'aux dents. Il faut savoir négocier,  et connaître la langue du pays pour passer sans encombre. Le danger est partout, avec ses risques d'embuscades, ses ruines, ses dommages collatéraux, ses traites, ses charniers.

Mais l'allusion à la guerre de Bosnie s'arrête là. En réalité on a affaire à un véritable huis clos entre ses cinq personnages. L'action commence véritablement à prendre forme à partir de la seconde partie, et c'est à ce moment que j'ai absolument dévoré mon livre tellement l'action me tenait. Au cours du périple le groupe va se scinder en deux, car le convoi ne transporte pas uniquement de l'alimentation et des médicaments mais bien des explosifs. Par amour d'un des garçons, Maud va choisir de participer au vol du camion qui contient ses explosifs et partir avec lui dans les montagnes bosniaques afin de fournir les armes pour aider le pays à sortir du conflit. Ils se retrouvent tous deux seuls, avec pour avenir les montagnes à traverser et le climat pas toujours amical, (difficile d'avancer sous des rafales de neige), mais poursuivis aussi par leurs anciens camarades qui souhaitent récupérer la marchandise (sans compter accessoirement les quelques milices qui traînent et qui peuvent les tuer à tous moment).

Ce qui a été particulièrement agréable dans cet ouvrage, c'est la fluidité de l'écriture. J'ai pas vraiment eu l'impression de lire un roman mais plutôt de voir un film. Le décor était parfaitement planté dans mon esprit, tout était limpide. On pourrait même penser qu'il a été écrit comme une sorte de "road movie", je ne sais pas si le terme peut s'accorder à la littérature, mais on peut appeler cela un "road novel" (??)... Je m'attendais par contre à un peu plus d'anecdotes historiques sur la guerre de Bosnie, mais ce n'est pas la motivation de ce roman, très proche aussi du thriller psychologique ...

Titre: Check Point

Auteur: Jean-Christophe Rufin

Éditeur: Gallimard.

Publication: mars 2015.

Pages: 390.

Prix: 21€.

 

Pas de billets la semaine prochaine, vacances obligent et j'ai comme une envie de me déconnecter du monde virtuel pendant quelques jours. Mais cela ne doit pas vous empêcher de laisser quelques mots si ça vous dit, je me ferais un plaisir de vous répondre à mon retour.

Tchuss ...

Posté par MamzelleMarie à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 28 janvier 2016

Mes favoris du mois de janvier

Les

Bonjour bonjour les amis,

Le mois de janvier touche déjà à sa fin, c'est donc l'heure des ... FAVORIS !! Musique, série, Blogs//Vlogs et que sais-je encore, la liste des coups de coeur est longue sur ce bonne lecture ...

          |Ce que j'ai écouté|

On commence en musique avec une sélection de six titres (je vous l'a fait courte niveau playlist sinon on est pas rendu) qui ont rythmé mes oreilles durant ce premier mois de l'année ...

Le tube du grenier du mois (oui il y en a toujours un !!) est un morceau de Monsieur David Bowie. Il a malheureusement fait parti de la vague des "décès célèbres" de ce mois-ci, du coup ça m'a rendu toute nostalgique (et un chouilla triste ... C'est que je l'aimais bien moi, David !!). Si je devais retenir un seul de ses titres se serait probablement Space Oddity.

David Bowie - Space Oddity

On se reprend un peu avec le dernier Madcon "Don't worry" histoire de booster nos journées d'hiver un peu grises et de rester en forme malgré la pluie. J'aime bien c'est rythmé, positif, de la bonne énergie musicale et même toi qui n'aime pas là ... oui toi ... j'suis sûre que tu bouges tes pieds en écoutant ce titre (AVOUE !!)

Madcon - Don't Worry Ft. Ray Dalton (audio)

Les L.E.J ont aussi beaucoup marqué mon début d'année. Je suis totalement et absolument "amoureuse" de leur reprise de Tryo El Dulce de Leche que je trouve juste sublime. Elles gèrent de la fougère il n'y a aucun doute !!

L.E.J reprend "El Dulce de Leche" de Tryo en live dans #MLS

Gros coup de coeur aussi pour la petite Pomme et sa chanson "j'suis pas dupe". Guitare-voix le duo parfait. Un peu de poésie dans ce bas monde que diable !!

Pomme - J'suis pas dupe

Mon année 2015 aura été bercé par l'album de The Do "Take took Taken" et bien figurez-vous que des faces B viennent de faire leur apparition. Du coup me revoila partie dans mon délire The Do (Oh my god vas-y que je te les écoute H24 !!) heureusement pour mon entourage et ma santé mentale il ne s'agit que de trois titres dont mon coup de coeur absolu Poppies en écoute ici !! (attention c'est addictif !!)

Je finis ma playlist avec le tout dernier Iggy pop, "Gardenia", à peine sorti et déjà dans mes oreilles. Ce titre a été réalisé en collaboration avec Josh Homme (un des cofondateur des Eagles of death metal et ex Queen of the stone age). On retrouve un Iggy Pop à la voix et au style vocale proche de David Bowie, franchement vous fermez les yeux et à certains passages de la chanson c'est troublant...

Iggy Pop - Gardenia

          |Ce que j'ai regardé|

J'ai toujours été fasciné par les extravagances des rois de la Renaissance, surtout celle de Louis XIV (le château de Versailles est tout de même une très belle extravagance !!). Sachant que je suis une grande adepte des séries historiques (je me souviens comme j'avais adoré Les Tudors !!) c'est donc avec grand intérêt et une curiosité IMMENSE que je me suis penchée sur le cas de la série Versailles. Création originale de Canal+ et qui a coûté apparemment la peau du dos aux producteurs, diffusée sur Canal je ne sais plus trop quand et je ne sais plus trop à quelle heure (vous excuserez mes lacunes), j'ai juste adoré même si pourtant en voyant le casting j'ai eu un peu peur ...

La saison 1 retrace le début du règne de Louis XIV et évoque à la fois (de façon un peu fouilli fouillu faut bien l'admettre) le conflit France/Hollande (sans mauvais jeu de mot hein !), et les débuts des travaux à Versailles, grosso modo ... Tout y passe conflit politique, guerre, romance, sexe (ils avaient pas la télé à l'époque fallait bien s'occuper un peu !), luxure, pouvoir, trahison, complot, tout les ingrédients pour faire une bonne intrigue. Mais ce qui m'a le plus marqué c'est la relation conflictuelle qu'entretient Louis XIV avec son frère Philippe. C'est le fil conducteur de cette première saison, absolument tout nous ramène à cette relation du "je t'aime frangin mais faut pas trop déconner j'suis quand même le roi !"

VERSAILLES- Bande-annonce CANAL+

Gros coup de coeur pour l'acteur Alexander Vlahos (déjà vu dans Merlin) qui interprète Philippe d'Orléans, le frère de Louis XIV. Il est absolument magnifique dans ce rôle qu'il porte à la perfection !! Coup de coeur aussi pour Noémie Schmidt qui interprète le rôle d'Henriette, maîtresse du roi et épouse de Philippe. Assez discrète et effacée en début de saison, elle sait donner de l'importance à son personnage au fil des épisodes. Et enfin dernier coup de coeur pour l'acteur Tygh Runyan qui joue le rôle de Fabien, le super flic du roi, chef de la police. Il dirige d'une main de fer les services de renseignements de la cour. Ses grands yeux noirs sont terrifiants, il est froid, sans pitié, antisocial fuyant toutes relations humaines, il va pourtant se laisser séduire par la belle Béatrice et nous dévoiler son côté fragile et humain ...

          |celles que j'ai suivi sur le net|

Et oui en terme de Vlogs ce mois-ci j'ai principalement suivi des filles ... Je ne sais pas pourquoi, le coeur à ses raisons ... Bref ... A part Et pourquoi pas Coline que je continue à suivre assidûment, c'est justement par son intermédiaire que j'ai découvert la Vloggeuse qui va suivre, à savoir Solange te parle !! Comment décrire Solange ? Petit bout de femme, une sorte de petit ovni d'une intelligence et d'une culture incroyable. J'aime le regard qu'elle porte sur la vie et sur ce qui l'entoure. Lorsque j'ai le moral d'une mouche écrasée c'est vers Solange que je me tourne, et ça va tout de suite mieux...

La chaîne de Solange te parle ici

Pour les petites cuisinières en herbes mais pas que, le Vlog de Shiu Li est particulièrement intéressant. On y retrouve plein de petites recettes faciles à réaliser. Si tu es en panne d'inspiration les idées proposées sont simples, gourmandes et très jolies en plus.

La chaîne de Shiu Li ici

Je finis cette catégorie avec le Vlog de WildPastelHair qui est une youtubeuse beauté complètement barrée ! J'adhère à son univers un peu décalé, elle sort du lot des blogs beauté habituels, parfois maladroite mais absolument drôle !!

La chaîne de WildPastelHair ici

          |ce que j'ai aimé porter|

Pour conclure mon billet, je finis avec trois accessoires que j'ai adoré porté tout au long du mois.

01

1. Une paire de boucle d'oreilles fantaisies acheté durant les soldes chez MOA. Elles sont encore disponibles en boutique, du moins dans ma ville (Tours).

2. Un pendentif porte-clé représentant un chat noir de dos acheté chez IAM. Le chat noir l'indispensable, on ne se refait pas !!

3. Un pendentif "octopus" de l'artiste Nadia Frenska qui réalise des bijoux de foulards et des bijoux illustrés. J'ai complètement flashé sur ce pendentif, et gros craquage pour son travail qui est magnifique !! son site ici.

 

Et voila pour les favoris du mois de janvier, j'espère que ça vous a plu !!

A très vite pour de nouvelles aventures ...

lundi 25 janvier 2016

La Nuoo box de Janvier

couv

Tiin Tin Tiiiiiiin !!! La Nuoo box de janvier est arrivée !! Et comme pour la box de décembre je suis toute ravie de vous faire mon petit récap', une box qui reste pour le moment ma chouchoute !!!

Pour celles et ceux qui veulent connaître un peu le concept je vous renvoie à mon récap du mois précédent (ici) même si ça reste sur la forme assez proche des box présentes sur le marché.

          Ma Box

Passons au contenu: J'ai reçu cinq miniatures + le Nuoo Magazine + Un bon de réduc' de 5€ pour une éventuelle prochaine commande sur le shop (Oh la bonne idée !!).

   |Nuoo Magazine|

02

Petit mais avec tout pleins de choses très intéressantes à lire dedans. 50 pages de conseils, d'évasion, de voyages, d'idées recettes vegan et du descriptif des différents produits proposés ce mois-ci. Spécial coup de coeur pour le dossier sur le Layering !!

01

   |Gelée fraiche nettoyante bio de chez Akane| 150ml - 12€50.

Cette gelée nettoyante contient des oméga 3 et 6 antioxydants et régénérants ainsi que du pur jus d'Aloe Vera, ce qui lui donne ce petit parfum de ... Biactol (Gloups !!), ce qui n'enlève rien à son efficacité. Je suis déjà une grande utilisatrice de l'huile démaquillante purifiante de la même marque et je suis plutôt contente de pouvoir tester une autre référence d'Akane, reçu en 50ml tout de même (un mini Full size quoi !!).

   |Lait corps rose du Maroc de chez Ren Skincare| 32€.

Ravie de découvrir l'une de mes marques fétiches dans la box, un peu moins quand j'ai vu son parfum. Ce lait hydratant pour le corps est à la rose, et j'ai beaucoup de mal avec cette odeur. A ma grande surprise l'odeur est plutôt discrète voir très agréable. Quand au produit il fait parfaitement son job, il hydrate, nourrit et embellit la peau, pour une peau toute douce !!

   |Lotion tonique aux algues de chez Shamanuti| 29€.

Shamanuti est une marque que j'ai découvert grâce à la Nuoo. J'avais été très satisfaite de mon test précédent et je continue sur cette voie avec ce tonique aux algues. Cette lotion a une odeur un peu particulière et très fraîche (mais pas désagréable du tout). Elle est formulée à base d'Aloe Vera, d'algues, d'acide hyaluronique et de sel de la Mer Morte. Formulée pour ajuster le PH de la peau elle resserre également les pores. En plus de ça j'ai trouvé que mon teint était beaucoup plus lumineux après utilisation. Cette marque me plaît de plus en plus !!

   |Hair smoothie de chez Graydon Clinical Luxury| 17€.

Il s'agit d'un après-shampooing censé prendre soin des cuirs chevelus sensibles et démêler les cheveux avec une facilité déconcertante. Bon là on va pas s'emballer mais j'ai pas du comprendre le principe. J'ai pourtant bien suivi le mode d'emploi (et tout et tout) mais ça n'a pas eu l'effet désiré. Au lieu d'avoir une crinière de rêve avec "cheveux aériens et frais pour longtemps" j'ai eu une chevelure plate, bizarre au toucher, des cheveux alourdis, sans tenues ... Bref je ne ressemblais à rien ... Donc vous l'aurez compris, je ne suis pas du tout convaincu par le produit, malgré la bonne idée de base, celui là ne me convient pas ...

   |Correcteur et anti-cernes perfection concealer de chez Inika| 26€90.

J'ai reçu la teinte light de ce correcteur. Formulé à base d'Aloe Vera, d'avocat et de jojoba, il permet de camoufler les cicatrices, les cernes, et les tâches. Je n'ai pas encore pu le tester mais j'aime déjà beaucoup sa composition !!

Mise à part la fausse note du "Hair Smoothie" je reste très contente de ma box. Les produits sont sains avec une composition ultra-green, à noter que la majeure partie des produits proposés ce mois-ci contiennent de l'Aloe Vera. Parait-il que le mois de février nous réserve des surprises du côté de chez Nuoo. J'ai déjà hâte de voir ça !!

NUOO c'est 26 par mois (frais de port inclus)

Abonnement résiliable à tout moment

...

Crédit photos: TheLadyandtheBlackCat