"Je demeurai quelques jours dans une chambre dont les fenêtres donnent sur ce vallon tranquille et solitaire dont je vous ai parlé. C'est un vaste pli de terrain bordé par des chênes deux fois centenaires, et où par les grandes pluies coule un torrent."

Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée.

couv

Pendant que certain(e)s d'entre vous reprennent le chemin de l'école ou la grisaille du boulot et bien moi je continue mes petites virées tourangelles et évidemment je compte bien vous les faire partager.

Aujourd'hui nous allons rendre une petite visite à Honoré de Balzac dans le musée qui lui est consacré au Château de Saché. Saché est une petite commune de 1300 habitants située en Indre et Loire à une trentaine de kilomètres de Tours.

          - Un peu d'histoire -

Le château de Saché est à l'origine un logis de la Renaissance qui a été mis au goût du XIXè siècle par les propriétaires de l'époque Jean Margonne (1780-1858) et Anne de Savary (1783-1841), cousins germains qui ont contracté un mariage d'intérêt afin de conserver le patrimoine familial. C'est durant cette période qu'Honoré de Balzac va régulièrement séjourné au château pour y écrire ce qui constituera la majeure partie de son oeuvre littéraire.

couv02

En 1926, la propriété est rachetée par Paul Métadier (1872-1956) pour compléter son domaine forestier du château de Valesne où il demeure. C'est dans les années 30 que Paul Métadier envisage de créer dans le château un lieu de résidence d'écrivains. Son projet va connaître un très léger changement puisque son fils (Bernard-Paul Métadier), véritable passionné de Balzac, lui conseille la création d'un musée dédié à l'auteur. C'est en 1951 que le musée Balzac voit le jour.

01

"Je voudrais redonner à cette demeure tout l'attrait qu'elle mérite en y créant un musée. Sans doute existe-t'il d'autres musées balzaciens; mais Saché aurait le charme particulier d'un cadre essentiellement romantique, qui est resté tel qu'il était il y a un siècle. Les vieilles pierres de cette maison sont encore si imprégnées par l'esprit du géant des lettres qu'il y a bien peu de choses à faire au point de vue matériel pour redonner à Saché cette atmosphère émouvante que connaissent déjà de nombreux Tourangeaux."

Paul Métadier.

          - Honoré de Balzac et Saché -

Né à Tours en 1799, Honoré de Balzac suit ses parents à Paris à l'âge de 14 ans (il meurt dans la capitale en 1850). Criblé de dettes, souffrant de problèmes pulmonaires et cardiaques et fuyant les créanciers parisiens, Balzac vient séjourner régulièrement, de 1825 à 1848, au château de Saché chez l'ami de ses parents M. Jean Margonne.

parc01

Le château et son parc

Ici il trouve le calme et l'inspiration nécessaire pour rédiger entre autre des oeuvres telles que Le Père Goriot, Louis Lambert, Les Illusions perdues. Saché va également servir de cadre pour l'une de ses plus grandes oeuvres: Le Lys dans la vallée.

          - Le musée aujourd'hui -

La visite du musée se déroule sur trois niveaux: Un rez-de-chaussée, un premier et un deuxième étage.

   . Le rez-de-chaussée .

On y retrouve la salle de l'imprimerie qui évoque le premier métier de Balzac (imprimeur/éditeur) et la salle Rodin où sont exposées les très nombreuses études préparatoires de sculpture de Balzac par Rodin.

salle de l'imprimerie 01 salle de l'imprimerie 03

salle de l'imprimerie 02

Salle de l'imprimerie - Moulages en cuivre d'après les bois gravés originaux doublé de plomb et fixés sur une plaque de chêne.

salle rodin 01 salle rodin 02

à gauche l'entrée de la salle Rodin - à droite Honoré de Balzac par Anatole Marquet de Vasselot, Marbre, 1876.

salle rodin 03

à gauche, Balzac étude de nu C par Rodin, plâtre original, 1892.

à droite, Balzac torse en robe de moine par Rodin, plâtre original, 1893.

   . Le premier étage .

On retrouve au vestibule une galerie de portraits notamment des sculptures représentant Balzac et réalisées par des artistes tourangeaux.

vestibule

Paul Fournier, Honoré de Balzac, plâtre, vers 1885.

Une fois passé le vestibule, deux pièces s'offrent à notre visite. La première est la salle à manger où l'on peut admirer un décor mural reconstitué d'après les dominos de papier peint d'origine et une frise à scènes mythologiques qui a inspiré la description du décor du salon de la pension Vauquer dans Le Père Goriot.

la salle à manger

La seconde pièce est le Grand Salon où on peut y admirer un papier peint en trompe l'oeil préservé dans son intégralité. L'ameublement évoque l'atmosphère du château décrit dans le Lys dans la vallée.

le grand salon  le grand salon02

   . Le deuxième étage .

Le deuxième étage est constitué de plusieurs salles qui ont chacunes un thème bien défini.

La Salle du Lys: Elle présente les oeuvres et les documents qui retracent la vie de Balzac en Touraine.

la salle du lys

à gauche: Lithographie extraite des Illustrations modernes, 1836. Lithographie qui représente neuf vignettes évoquant les scènes-clés du roman Le Père Goriot.

à droite: Le Médecin par Honoré Daumier (dessin), lithographie, 1833.

la salle du lys02

à gauche: Honoré de Balzac d'après Louis Boulanger.

à droite: La comtesse Eveline Hanska et son chien d'après Ferdinand Georg Waldmuller. Mme Hanska a été la dernière épouse de Balzac.

La Salle Louis Lambert: on retrouve en exposition les documents et illustrations qui retracent la Genèse de la Comédie Humaine.

louis lambert

Caricature de Balzac

La Salle Béatrix: Gravures, illustrations, documents manuscrits sont exposés concernant la ville de Tours, les paysages de la Touraine et l'avis de Balzac sur les tourangeaux.

La salle Beatrix

La chambre de Balzac: Comme son nom l'indique, la chambre où Balzac écrivait ses oeuvres jusqu'à seize heures d'affilée certains jours.

chambre de balzac

          - Ce que j'en pense -

Nous avons eu la chance de faire notre visite sous un temps clément et ensoleillé. L'accueil de notre guide a été extrêmement sympathique et dynamique. Au delà de la visite, on peut entrer dans le parc, s'installer sur un banc, déguster une boisson chaude ou lire un bon livre. Une bonne atmosphère règne dans cette demeure, apaisante et sereine où nous sommes bercés par les rayons du soleil, le silence et les quelques bruits que nous renvoie la nature. A l'issue de cette visite je comprends encore mieux pourquoi Balzac aimait tant se réfugier ici. Un havre de paix comme je les apprécie.

parc02

Pour plus d'information cliquez ici.

photos: The Lady and the Black Cat